Pour montrer les pays d’Afrique autrement, la créatrice de contenu CrazySally a imaginé une série documentaire baptisée « Motherland ». Si tout a commencé sur Youtube, le troisième volet est aujourd’hui diffusé sur BrutX et a été projeté en avant-première au cinéma. Retour sur une ascension qui ne fait que commencer. 

CrazySally  

De son vrai nom Salima Poumbga, Crazy Sally est une créatrice de contenus. Après avoir créé sa chaîne YouTube en 2018, elle devient rapidement très populaire. Avec 572 000 abonnés sur la plateforme, Sally propose des tutos, des conseils pour les cheveux crépus, mais aussi des vidéos sur des sujets sociétaux comme la prostitution des mineurs, le racisme ou encore l’esclavage. Elle aborde des thèmes qui touchent particulièrement la communauté noire et les femmes : mysogynoire ou le syndrome méditerranéen par exemple.

Femme engagée et fière de ses origines avec une mère marocaine et un père camerounais, Salima grandit dans un environnement multiculturel. Cette ancienne juriste finit par se consacrer uniquement aux réseaux sociaux et comptabilise aujourd’hui 733 000 abonnés sur Instagram. En 2021, elle lance son projet YouTube « Motherland » , une mini-série documentaire sur les pays d’Afrique.

Motherland : un documentaire bluffant

En 2021, elle lance son projet Youtube « Motherland » , une mini-série documentaire sur les pays d’Afrique. « J’ai pris mes valises et mes économies pour vous faire découvrir l’Afrique comme on la voit rarement à la télévision. J’ai choisi cinq pays pour cette année », précise-t-elle dans le premier épisode publié en avril dernier. Pour le premier volet de son documentaire, Sally s’est donc rendue au Sénégal. Pendant sept jours, elle part à la rencontre des habitants, des villages ou encore des lieux chargés d’histoire. En août 2021, elle emmène ses abonnés en Côte d’Ivoire. Ces 2 premiers épisodes ont suscité un tel engouement que chaque épisode culmine à plus de 700 000 vues en plus d’avoir provoqué des discussions animées sur Twitter.

@tobelikeju

Le Cameroun mit à l’honneur 

Pour le troisième épisode de Motherland, Sally choisit de mettre à l’honneur le Cameroun, pays d’origine de son père. Et pour ce nouvel épisode, Sally a vu les choses en grand. Talent de l’agence Smile Conseil (Groupe Webedia), des moyens sont déployés pour réaliser un reportage d’une qualité sonore et visuelle supérieures. Elle a pu ainsi compter sur toute une équipe de production pour l’accompagner tout au long de son voyage au Cameroun. Elle annonce par la suite son partenariat avec la plateforme de streaming BrutX.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par CRAZY SALLY (@sally)

Mais ce n’est pas tout, le documentaire a également été projeté en avant-première au cinéma Gaumont des Champs-Élysées à Paris. 400 places mises en vente écoulées en moins de 10 minutes. Une consécration pour cette jeune femme qui remercie sur Instagram tous ceux qui ont crû en elle et qui ont rendu ce projet réalisable. Des réseaux sociaux au cinéma, tout est possible.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par CRAZY SALLY (@sally)