On ne parle que de ça depuis deux jours. Leslie Jones, l’actrice américaine à l’affiche du dernier film S.O.S Fantômes a quitté Twitter après avoir subi une déferlante de messages profondément racistes. Il y a quelques mois, la bande annonce du film faisait partie des trailers les plus détestés de l’Histoire de YouTube. La raison ? Sa qualité, beaucoup critiquée par les fans de la franchise mais surtout le fait que le casting soit (presque) exclusivement féminin. Un sexisme dont le casting a souffert, mais la grande victime de cette profusion de haine a été Leslie Jones. L’actrice afro-américaine a été accusée par un Twittos d’être raciste et homophobe en publiant de soit-disant tweets que Leslie dément.

Pendant des jours, elle a subi un acharnement, qu’elle a dénoncé sur son compte Twitter. Certains Twittos lui disent par exemple qu’elle pourrait jouer dans un film sur Harambe, un gorille qui avait été tué après la chute d’un petit garçon dans son enclos.

 

Une violence qui a scandalisé bon nombre de Twittos qui ne comprennent pas comment cette haine peut être déversée en toute normalité sur le réseau social. Leslie Jones a publiquement interpellé le réseau social afin de leur demander de prendre des mesures.

 

« Twitter je comprends que tu disposes de la liberté d’expression, je pige. Mais il doit y avoir des directives lorsque vous laissez (de telles choses) se répandre. Tu peux voir sur leurs profils que ces personnes sont complètement folles. Vous devez les signaler »

 

Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, a publiquement interpellé l’actrice en l’invitant à venir parler en privé avec lui. Par la suite, Twitter a annoncé avoir « entrepris des actions » contre les nombreux comptes signalés. Cela n’aura pas suffit à faire rester Leslie, qui a laissé un dernier message sur la plateforme de micro-blogging le 19 juillet dernier. « Je quitte Twitter ce soir avec les larmes aux yeux et le cœur très triste. Tout ça parce que j’ai fait un film. Vous pouvez détester le film mais la merde que j’ai reçue aujourd’hui… c’est pas bien », a-t-elle écrit.

Depuis, les Twittos sont sans nouvelle de l’actrice, et l’ont encouragée à revenir sur Twitter avec le hashtag #LoveForLeslie. De nombreuses stars comme Kerry Washington ou encore Jada Pinkett ont fait part de leur soutien à l’actrice. Une fois encore, cette histoire rappelle que Twitter doit améliorer la modération des contenus haineux sur sa plateforme.