Depuis le mois de février, Michel un bijoutier de 73 ans a investi la plateforme chinoise grâce à sa rencontre avec Martin. Ce dernier, jeune étudiant en école de commerce et passionné d’horlogerie, s’est lié d’amitié avec le bijoutier. Convaincu du potentiel de Michel et de son envie de développer sa boutique autrement, l’étudiant lui propose de l’épauler dans la création d’un compte TikTok. C’est ainsi que le bijoutier s’est soudainement transformé en véritable TikTokeur.

Une activité fructueuse

Presque chaque soir de la semaine, entre 18h30 et 22 h maximum, Michel et Martin sont à retrouver sur le compte TikTok de la bijouterie. Martin est aux manettes des vidéos, car c’est lui qui les tourne, les monte et les publie. Ces deux nouveaux amis se sont pris au jeu de TikTok et se mettent à organiser des lives. Avec une fulgurante croissance d’abonnés, les montres mises en avant lors de ces directs sur TikTok se vendent rapidement sur la plateforme. Il faut dire que les bijoux proposés par Michel sont issus de grandes marques d’horlogerie et que, même si les prix défient toute concurrence, il faut compter quelques centaines d’euros pour se les procurer.

@coralieb76 Expérience #waterproof #experience #montreyema #rouenbouge #rouen #rouen #sousleau #watchoftheday #yemasuperman #diverwatch ♬ EAU ZONE – Cavendish

Une volonté de sensibiliser les autres commerçants à se lancer sur les réseaux sociaux

Cette nouvelle aventure, Michel est fier de la partager et de voir le succès rencontré. « Si on veut garder des cœurs de ville avec des commerces, il faut initier les commerçants et les artisans et les familiariser à apprendre à fonctionner avec les nouveaux outils, à communiquer sur les réseaux sociaux. Les jeunes d’école de commerce peuvent les y aider », a expliqué Michel. Avec Martin, ils espèrent ainsi faire bouger les choses en sensibilisant les autres commerçants à se lancer sur TikTok ou d’autres plateformes. Leur objectif : mettre en place des sessions de formation à destination des commerçants pour leur permettre de mieux comprendre comment les réseaux sociaux peuvent les aider à développer leurs ventes de manière digitale. En attendant, Michel continue ses lives. Martin a également imaginé un site Internet pour sa boutique afin de permettre plus facilement à ses clients de passer commande.