Facebook et Google, nouveaux acteurs de la lutte anti-terrorisme ? Selon l’agence de presse Reuters, les deux géants américains testeraient secrètement un système de détection automatique des contenus de propagande du groupe autoproclamé État islamique (EI). Un bon moyen d’enrayer la publication des contenus extrémistes et de traquer les cyberdjihadistes.

Ce système de modération s’inspirerait d’un logiciel déjà connu du grand public, qui permet de détecter les violations de droits d’auteur. Grâce à une empreinte numérique unique, ce logiciel repère et supprime les contenus piratés sur la toile. De nombreuses plateformes y ont recourt, telles que Facebook, YouTube ou encore Twitch.

Dans un souci de discrétion, et surtout afin d’éviter que les terroristes parviennent à s’emparer du système de détection automatique pour censurer leurs opposants, Facebook et Google ne se sont pas prononcés sur le sujet. Toujours est-il que ce nouveau dispositif, s’il est réellement déployé, devrait considérablement endiguer la propagande en ligne du groupe EI.

Devenir Influenceur sur Instagram

davidthomson-suspension-facebook-2_1

Source : Reuters