La semaine dernière, la Commission européenne a rendu publique sa proposition de révision de la directive sur les services de médias audiovisuels. En clair, Bruxelles souhaite encadrer les plateformes de vidéos telles que YouTube, Periscope et Twitch.

Au programme, une série de directives obligeant les plateformes à proposer au moins 20% de contenus européens. Selon le site Numérama, Facebook et Twitter ne seraient pas concernés puisque Bruxelles souhaite appliquer ces règles auprès des plateformes entièrement dédiées à la vidéo. Alors que Periscope est depuis quelques temps mis en avant pour ses contenus violents, Bruxelles compte bien obliger les plateformes de vidéos à prendre leurs responsabilités et s’assurer que les contenus diffusés sont adaptés aux mineurs. Ceux-ci devront être plus encadrés grâce à un contrôle systématique de l’âge des utilisateurs. En effet, beaucoup de très jeunes enfants se créent un compte YouTube en mentant sur leur âge.

Du côté des régulateurs visuels (en France, il s’agit du CSA), ils n’auront pas de réelle influence sur les plateformes. Alors que YouTube craignait l’arrivée de la censure, Bruxelles rappelle que les Etats membres ne peuvent imposer aux plateformes de vidéos des mesures plus strictes que celles prévues dans le texte. YouTube, Periscope et Twitch que l’on disait les “nouvelles télévisions” ne seront donc pas régulées de la même façon que le petit écran.

Il s’agit là d’un pas en avant pour ces plateformes, encore peu encadrées par les gouvernements.

Vous cherchez à développer votre compte Instagram ? Cliquez ici pour suivre 1h de formation offerte par Influenth.

Source : Numerama