Les filtres Snapchat sont à nouveau au cœur d’une polémique. Après avoir été accusés de blanchir la peau des utilisateurs en mai dernier, les filtres de l’application au petit fantôme sont cette fois-ci dans le collimateur de plusieurs artistes.

Snapchat doit en grande partie son succès à ses filtres amusants et créatifs. Pourtant, certains filtres ne seraient qu’une pâle copie d’œuvres de maquilleurs professionnels. Selon le site The Ringer, l’application se serait appropriée les créations des célèbres Argenis Pinal et Mykie, sans aucune permission ni compensation financière.

 

 

Les deux maquilleurs ont respectivement publié côte à côte leur création – le Joker pour l’un, des larmes en aquarelle pour l’autre – et le filtre Snapchat en question. Œuvre du hasard ou non, ces deux filtres ont été retirés de l’application quelques heures après les accusations.

Devenir Influenceur sur Instagram

Ce n’est pas la première fois que Snapchat est accusé de plagiat. Début mai, l’artiste russe Alexander Khoklov reprochait à l’application d’avoir « emprunté » l’une de ses œuvres géométriques. L’artiste Lois Van Baarle affirme également que les nouveaux autocollants de renards sont des copies conformes de ses propres dessins.

La société Snapchat n’a pas tardé à réagir à ces accusations : « Le processus créatif implique parfois de l’inspiration, mais ça ne devrait jamais résulter en plagiat. Nous avons déjà implanté des couches de révisions supplémentaires pour tous nos designs. Copier d’autres artistes est quelque chose que nous ne tolérerons pas et nous prenons les décisions adéquates à l’interne avec les personnes impliquées ». Il semblerait que la société d’Evan Spiegel joue sur les mots « copier » et « s’inspirer ». Toujours est-il que la ressemblance entre les créations artistiques et les filtres Snapchat reste tout de même frappante…

 

 

Source : The Ringer