À défaut d’avoir pu racheter Snapchat en 2013, Facebook semble y puiser son inspiration. Alors qu’Instagram – propriété de Facebook depuis 2012 – vient de lancer les Instagram Stories, Mark Zuckerberg a déployé ce 5 août sa version de stickers et filtres en réalité augmentée.

Fruit du rachat de MSQRD – une application de filtres animés – en mars dernier, cette nouvelle fonctionnalité propose d’ajouter des effets virtuels à vos photos et vidéos. À l’instar de Snapchat, la caméra s’active automatiquement à l’ouverture de l’application Facebook via une nouvelle rubrique, tout en haut de votre feed. À noter que ces nouveaux filtres et stickers sont uniquement disponibles sur iOS et Android au Canada, et sur iOS au Brésil, bien que Facebook prévoit un déploiement global à l’avenir.

 

 

À l’occasion des Jeux Olympiques, plusieurs filtres en lien avec le sport et les équipes nationales ont été lancé – un bon moyen d’encourager les utilisateurs de Facebook à supporter leur pays, et donc de créer et partager du contenu.

« Les gens partagent de plus en plus via des vidéos et des photos – sur Facebook et ailleurs (…) Et il est de notre devoir de créer des expériences qui aident les gens à créer et partager de la manière qu’ils veulent« , explique Sachin Monga, responsable produit chez Facebook, dans un communiqué. Alors que Facebook prévoit d’abandonner l’écrit au profit de la vidéo d’ici 5 ans, ces filtres et stickers traduisent une fois de plus la volonté de Mark Zuckerberg de privilégier le contenu visuel au contenu textuel.

filtres-stickers-facebook

Si Snapchat connaît une croissance colossale, Facebook a connu une baisse de 21% en termes de messages échangés sur sa plateforme au printemps dernier. En lançant cette nouvelle fonctionnalité, Mark Zuckerberg espère ainsi booster l’engagement de ses utilisateurs et confirmer sa place de leader des réseaux sociaux. Reste à savoir si Facebook – malgré ses 1,7 milliard d’utilisateurs – parviendra à détrôner Snapchat sur le terrain des filtres en réalité augmentée.

 

Source : The Verge