Après les nombreuses critiques essuyées, Facebook compte améliorer son safety check. Cet outil permettant de signaler à ses amis que l’on est sain et sauf lors d’une catastrophe naturelle ou d’un attentat sera mieux adapté aux situations d’urgence.

Peter Cottle, le créateur de ce dispositif a expliqué vouloir déployer plus vite l’outil, malheureusement de plus en plus utilisé. Alors que le safety check a été développé pour la première fois lors du typhon Ruby aux Philippines, il aurait été déclenché 28 fois depuis cette catastrophe survenue en décembre 2014.

Afin de devenir plus opérationnel, Facebook s’engage à lancer un outil participatif permettant aux utilisateurs de signaler s’ils sont en sécurité et de s’assurer que leurs amis le sont aussi. Plus besoin désormais d’attendre que Facebook déclenche lui même le safety check. Selon Peter Cottle, il suffira qu’un certain nombre d’utilisateurs postent des messages concernant un certain événement. Cependant, Facebook s’assurera que le dispositif doit vraiment être enclenché selon les événements, afin de ne pas entraîner des mouvements de panique.

Devenir Influenceur sur Instagram

Ces améliorations permettront peut-être de répondre aux critiques survenues à la suite des attentats de Paris du 13 novembre dernier. Rappelez-vous, le réseau social avait fait l’objet d’une polémique car il n’avait pas proposé de safety check pour les attentats de Beyrouth, survenus la veille des attentats de Paris.