Combien de fois vous est-il arrivé de cliquer sur un article au titre alléchant pour ne découvrir en réalité qu’une information à l’importance minime ? Ou bien une vidéo sur YouTube promettant de raconter une histoire incroyable pour en fait passer 15 minutes à attendre la fameuse news ? Ce genre de pratique visant à récolter le plus grand nombre de vues possibles est très courant sur les réseaux sociaux. Communément appelée « clickbait » ou plus familièrement « putaclic », cette habitude fait partie des « fautes » que les influenceurs ne doivent pas commettre, au risque de se faire sévèrement critiquer sur les réseaux sociaux. 

Bien décidé à proposer toujours plus de contenus intéressants, Facebook a annoncé le lancement d’une série de mesures visant à bannir le clickbait de sa plateforme. Désormais, ces articles « biaisant ou retenant l’information » seront classés dans une catégorie « clickbait » et placés en bas du fil d’actualité des utilisateurs. A la trappe donc les « Kylie Jenner ne ressemble plus à ça », « OMG la réaction de cette maman est incroyable !  » et autres titres racoleurs. 

« Les gens nous disent qu’ils préfèrent les histoires authentiques, c’est pourquoi nous avons travaillé dur pour comprendre quel type d’histoires et de posts ils voulaient voir sur leur fil d’actualité » annonce Facebook sur son blog. Grâce à un algorithme reconnaissant les textes, le réseau social de Mark Zuckerberg souhaite pouvoir appliquer cette nouvelle directive au plus vite. Une nouvelle qui fait déjà sans doute trembler la presse à sensations.