Facebook IQ, en partenariat avec la société d’études Ipsos MORI, a dévoilé aujourd’hui les résultats de sa première étude sur le secteur du luxe. Décryptage des nouveaux modes de consommation à l’ère du digital !

La révolution numérique a bouleversé le domaine du luxe, apportant ainsi son lot de nouvelles attentes. Le constat est simple : 93 % des consommateurs de luxe utilisent les réseaux sociaux. Aujourd’hui plus que jamais, ce secteur doit donc intégrer les nouveaux codes à sa stratégie de communication. La firme Facebook, consciente de son rôle prédominant dans le processus d’achat du secteur du luxe, a alors réalisé, en collaboration avec Ipsos MORI, une étude sur plus de 4 500 consommateurs de luxe à travers le monde.

Quels sont les usages de communication des consommateurs du luxe ? Comment les applications du groupe Facebook servent-elles la consommation des biens de luxe ? Tant de questions qui trouvent réponse au sein de cette étude.

Facebook et Instagram, leur impact dans le processus d’achat du secteur du luxe

« Les consommateurs du luxe sont 1,17 fois plus susceptibles d’utiliser les médias sociaux que les consommateurs du non-luxe. Le mobile est ainsi devenu la nouvelle vitrine des marques où les consommateurs du luxe, découvrent, recherchent et prennent leur décision d’achat. », déclare Morin Oluwole, Directrice Monde du Département Luxe chez Facebook.

L’étude révèle également que 77 % des « fashion shoppers » consultent leur mobile en magasin. Le digital est ainsi omniprésent dans l’ensemble du processus d’achat. Cette habitude touche principalement les Millennials et la génération Z, ultra-connectée. En effet, 51 % des moins de 25 ans achètent leurs produits de luxe en ligne.

Plus généralement, près de 20 % des articles de luxe sont achetés en ligne. Le digital est donc devenu déterminant dans le parcours d’achat, et plus spécifiquement auprès des Hauts Revenus qui, malgré la démocratisation de l’accès au luxe, restent les plus présents sur le marché. L’étude révèle également que 38 % des personnes qui dépensent le plus en produits de luxe consomment davantage en ligne.

Les médias sociaux, la première source d’influence sur les décisions d’achat de produits de luxe 

Aujourd’hui, 80 % des consommateurs du luxe interagissent avec les marques, les influenceurs et leurs pairs via les réseaux sociaux. Les créateurs de contenu deviennent également des créateurs de tendance, une notion importante dans le secteur du luxe.

« Impulsés par la Chine, les médias sociaux et les influenceurs gagnent du terrain et conservent leur place en tant que principal levier d’influence auprès des consommateurs de luxe, avec une hausse de 30 points de pourcentage par rapport à 2013 », explique Olivier Abtan, Directeur Associé du BCG et Responsable de l’expertise luxe au niveau mondial.

Au-delà des influenceurs, les consommateurs du luxe apprécient échanger entre eux. 29 % ont déjà discuté de leurs achats sur l’une des plateformes Facebook. Les acheteurs de mode de luxe sont également trois fois plus susceptibles de poster du contenu lié à leurs achats sur les réseaux sociaux. Ces derniers deviennent alors de véritables outils de recommandation.

En bref

Facebook et Instagram se révèlent être de véritables sources de croissance et de business pour les marques de luxe. Ces réseaux répondent parfaitement aux nouvelles attentes des consommateurs, en demande d’instantanéité et de réactivité. Le digital révolutionne donc le marché du luxe avec un impact tant sur le processus créatif que sur le processus d’achat. Les acheteurs apprécient tout particulièrement les informations liées aux événements à venir, et plus généralement liées à l’actualité de la marque.