C’est une triste nouvelle pour les journalistes et rédacteurs. Selon une étude de l’Université de Columbia et l’Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique (INRIA), 59% des articles relayés sur Twitter sont partagés sans même être lus.

Près de 6 internautes sur 10 partagent de l’information sans même la consulter au préalable. Arnaud Legout, co-auteur de l’étude, a analysé une série de tweets contenant un lien court vers 5 sources d’informations. Avec son équipe de chercheurs, il a découvert que les contenus viraux ne sont pas forcément les plus lus, mais seulement les plus partagés. « Environ 50% des partages n’engendrent aucun clic », a-t-il ajouté.

Les internautes seraient-ils fainéants ? « C’est typique de la consommation moderne d’information. Les gens se forment une opinion basée sur un résumé, ou un résumé de résumés, sans aucun effort d’approfondissement », explique Arnaud Legout au Washington Post.

3500

Le 4 juin dernier, le site satirique The Science Post a réalisé un canular qui illustre parfaitement cette étude. Le site a publié un article contenant du faux texte, en « lorem ipsum », qui a été partagé par près de 48.000 personnes sur la toile. Comble de l’ironie : l’article s’intitule « 70% des utilisateurs de Facebook lisent seulement le titre des papiers scientifiques avant de les commenter ».

Devenir Influenceur sur Instagram

Les gens lisent donc moins, c’est un fait. Ce n’est pas pour rien que Facebook envisage de délaisser le contenu écrit au profit de la vidéo d’ici 5 ans.

D’ailleurs, merci d’être arrivés jusqu’ici et de faire partie des 41% d’internautes qui lisent encore des articles. Nous vous en sommes très reconnaissants.

 

Source : WP