Twitter teste actuellement une nouvelle fonctionnalité afin de garantir des conversations plus “saines” et civilisées entre ses utilisateurs. Vers la fin des trolls haineux sur le réseau social ?

Twitter, déversoir de haine 2.0

Connu pour être un lieu de déferlement de haine par excellence, Twitter est loin d’être un havre de paix. Pour cause, le réseau social a vu plus d’un utilisateur déserter sa plate-forme au cours des dernières années. On se souvient du départ précipité de l’actrice Leslie Jones suite à une déferlante de propos racistes en 2016, ou plus récemment de la décision radicale d’Enjoyphoenix de quitter l’oiseau bleu en raison de la méchanceté gratuite à son encontre.

C’était sans compter sur la prise de conscience et les mesures prises par la plate-forme de microblogging. En 2019, Twitter s’engage (enfin) à être plus accueillant et à gommer cette étiquette de réseau social « malsain » qui lui colle à la peau.

 

Related image

Twitter VS les trolls

C’est à Las Vegas, lors du CES du 8 janvier dernier, que les porte-paroles de Twitter ont fait part de leur souhait de faire évoluer le réseau social. « Nous avons une plate-forme que le monde utilise pour exprimer son opinion, pourquoi ne pas l’utiliser dans le cadre de notre processus de développement ? », précise Sara Haide, directrice de la gestion des produits chez Twitter, qui souhaite directement s’appuyer sur les retours des utilisateurs pour mettre en place de nouvelles mesures.

Le réseau social devrait notamment suspendre les  » deepfakers« , ces comptes Twitter malsains divulguant des images à connotation pornographique. Pour l’heure, aucune date de lancement n’a été déterminée. Affaire à suivre.