Snap, la société productrice de l’application Snapchat, va lever un milliard de dollars afin de financer le fonctionnement de l’entreprise et des acquisitions futures.
Suite aux résultats financiers, Evan Spiegel, le PDG de Snap, a constaté que le réseau social avait encore perdu 255 millions de dollars, soit 67 % de son chiffre d’affaires. Pour faire face à cette dette, Snap, qui n’a pas encore réalisé un seul bénéfice depuis son entrée en Bourse en mars 2017, a annoncé hier une levée de fonds d’un milliard de dollars, pour approvisionner ses dépenses, renforcer ses technologies par une stratégie d’acquisition.

Comment Snap va récolter un milliard de dollars ?

Pour récolter ce milliard de dollars, Snap va émettre des obligations convertibles, c’est-à-dire des titres financiers qui permettront à leur propriétaire de les échanger contre des actions de l’entreprise à une échéance fixée à partir d’août 2026.

La direction de Snap veut profiter des taux d’intérêt bas pour réaliser cette opération financière qui lui permettrait par la même occasion de ne pas faire baisser encore plus le poids de ses actions.

De plus, dans son communiqué, Snap annonce qu’il pourrait bien faire des acquisitions futures.

« Snap pourrait aussi utiliser une partie du produit net de l’émission pour acquérir des entreprises, produits, services ou des technologies, bien qu’il n’y ait pas d’engagement pour l’instant. »

Snap compte aussi sur ses innovations comme des filtres en réalité augmentée. Le groupe tente également de se diversifier et s’ouvre au marché des jeux vidéos et des séries.