Rupi Kaur est une poète et écrivaine féministe canadienne. D’origine indienne, la jeune femme de 25 ans se bat pour libérer la parole des femmes. Considérée comme chef de file des «instapoètes», Rupi Kaur a malgré tout connu une polémique à ses débuts. En effet, en 2015 la jeune femme avait posté une photo d’elle, le pantalon taché par ses menstruations, comme symbole de son combat féministe. La photo avait été supprimée par Instagram car considérée comme « pornographique ». Suite au tollé général sur les réseaux sociaux et au soutien de sa communauté, Rupi Kaur avait pu la reposter. régles

Son terrain de jeu préféré ? Instagram. En effet, Rupi Kaur est devenue une star outre-Atantique grâce à ses petits poèmes taillés pour les réseaux sociaux. Véritable poète 2.0 qualifiée « d’instapoète », Rupi Kaur partage ses mots doux et plein d’espoir en ligne, en utilisant Instagram comme principal relais. La poésie de l’indo-canadienne mélange rupture amoureuse, féminisme et résilience. Elle déclare l’émancipation féminine comme sujet favori et donne aux mots une force désarmante. D’une très grande simplicité, car très courts, ses vers s’adressent à tout le monde et chacun peut s’y retrouver.

Suivie par plus de 2 millions de personnes sur Instagram, Rupi Kaur a aussi sorti un livre qui a eu un succès immédiat. Ecoulé à 2,5 millions d’exemplaires et traduit en 15 langues, Milk and Honey est un receuil de poèmes. Estampillé New York Times, il a enflammé les réseaux sociaux dès sa sortie. Pour appuyer un peu plus son combat féministe, Rupi Kaur évoque des sujets douloureux comme le viol, la maltraitance et les ruptures. Mélant poèmes et dessins faits à la main, ce livre est le résultat papier de ses ébauches entamées sur Instagram. 

Ca vaut bien un like ça.

page 43 #thesunandherflowers

Une publication partagée par rupi kaur (@rupikaur_) le

some of the love poetry in #thesunandherflowers was directly inspired by the folk punjabi music i grew up on. this music carries tales of love. longing. and devotion. in this particular poem i pushed the inspiration further by illustrating a very famous punjabi epic titled ‘sohni-mahiwal’ as painted by the 20th century sikh artist sobha singh. sobha singh produced hundreds of works in his lifetime touching on everything from sikh history to historical reimaginings to punjabi epics. i can confidently say that most punjabi and/or sikh households own his work. we have five! and now back to the story of ‘sohni-mahiwal’. the tale that inspired the painting 🖼 ‘sohni-mahiwal’ is one of the great tragic romances of the punjab region. sohni is a young girl who falls in love with mahiwal. her family disapproves and marries her off to someone else. nevertheless sohni and mahiwal continue to meet. except mahiwal lives across the river. so to see him each night sohni crosses the legendary chenab river by using a large baked earthen pot to help her stay afloat. one day sohni’s sister-in-law finds out about their meetings and replaces sohni’s pot with an unbaked one. that night as sohni makes her way across the chenab to see her lover the unfinished pot dissolves and she drowns. when mahiwal hears screaming he rushes to save sohni but it is too late and he also suffers the same fate. it is said that sohni and mahiwal reunite only in death. ~ i imagine that in this particular poem from #thesunandherflowers the character arrives on a shore to confess a love that cannot be contained any longer. i imagine the spirits of sohni and mahiwal are here. gracing the waters that once took them. greeting every lover who approaches to share their story with open hearts ♥️

Une publication partagée par rupi kaur (@rupikaur_) le

 

⛈⛈⛈ page 19 from #thesunandherflowers

Une publication partagée par rupi kaur (@rupikaur_) le

 

❤️i could draw mumma for the rest of this lifetime 😪❤️ pg 148 from #thesunandherflowers

Une publication partagée par rupi kaur (@rupikaur_) le