Après le lancement aux États-Unis en septembre dernier, les Ray-Ban Stories de Meta arrivent en France. Conçues avec le groupe EssilorLuxottica, elles vont être commercialisées à partir du 14 avril en France au prix de 329 euros. À l’instar des premières lunettes Spectacle de Snapchat, les Ray-Ban Stories servent à prendre des photos et des vidéos qui vont pouvoir être ensuite partagées sur les réseaux sociaux.

Un outil connecté supplémentaire 

Une utilisation qui se rapproche de celle des montres connectées et d’un smartphone. Les Ray-Ban Stories de Meta permettent de prendre des photos et des vidéos, de les partager, d’écouter de la musique ou encore de répondre à un appel. Elles sont équipées d’une paire de capteurs de 5 mégapixels pour filmer ou photographier. En ce qui concerne le contrôle des lunettes, les utilisateurs ont deux possibilités : un bouton dédié sur les branches ou l’assistant vocal de Meta qui permet de déclencher les différentes fonctionnalités proposées par les Ray-Ban. Les lunettes sont équipées de 3 microphones ainsi que de haut-parleurs et elles proposent une connectivité Bluetooth. L’autonomie moyenne des lunettes est de 4 heures, et elles se rechargent dans un étui connecté. 

Pour Mark Zuckerberg, ces lunettes « offrent une nouvelle expérience qui permet de rester connecté au monde réel » Les Ray-Ban Stories se connectent directement à Facebook View, une application iOS et Android, qui permet la diffusion des contenus sur plateformes sociales. Depuis cette application, l’utilisateur gère les images capturées par les Ray-Ban Stories, avant de les partager sur les réseaux sociaux. Au moment de la sortie des Ray-Ban Stories en France, Meta prévoit quelques mises à jour : 

– La limite de durée des vidéos enregistrées va passer de 30 secondes à 60 secondes 

– Les commandes vocales et l’application mobile qui accompagnent les lunettes vont être disponibles en français.

 

 

Concernant la vie privée, Meta précise que le groupe n’accède pas aux données sauf si elles sont partagées. De plus, lors de la prise d’image par les Ray-Ban Stories, une lumière rouge s’active afin d’indiquer aux personnes à proximité qu’une photo ou vidéo est prise. Meta affirme avoir travaillé sur ces questions avec des associations. 

Une collaboration avec EssilorLuxottica

En septembre 2020, EssilorLuxottica, la maison mère de Ray-Ban a signé un partenariat pluriannuel avec le groupe Meta afin de développer des lunettes connectées. Meta et EssilorLuxottica ont fait le choix d’un modèle simple, au style indémodable. Le modèle est disponible en cinq couleurs et avec verres solaires, polarisés, progressifs, etc., auxquels ont été ajoutées des technologies avancées. « Jusqu’à présent, les lunettes connectées étaient des produits désignés par des entreprises de la Tech. Là, nous renversons le concept », explique Fabio Borsoi, directeur R&D chez EssilorLuxottica. Les Ray-Ban Stories sont pour Meta un petit pas supplémentaire vers son projet métavers, présenté par Mark Zuckerberg