S’il devait y avoir un prix pour la pire campagne de l’année, cette publicité aurait sûrement reçu la Palme d’Or. Depuis le 26 mai dernier, une publicité chinoise relayée par un utilisateur américain de Facebook indigne profondément la toile. Pour cause, cette campagne pour la marque de lessive chinoise Qiaobi est ouvertement raciste.

La publicité en question dévoile une jeune femme chinoise qui prépare une machine, quand un homme noir couvert de peinture l’accoste. La jeune femme fait mine de rentrer dans son jeu pour l’attirer vers elle, et le plonge la tête la première dans la machine à laver, tout en lui faisant ingurgiter une pastille de lessive. Et c’est le drame : une fois le cycle terminé, un homme chinois à la couleur de peau pâle sort de la machine. De toute évidence, le jeune homme noir s’est littéralement fait blanchir.

La vidéo a rapidement provoqué un raz-de-marée sur le Web, et comptabilise à ce jour plus de 6,6 millions de vues sur Facebook et 7,2 millions sur YouTube. La publicité n’a pas tardé à tourner sur la toile, provoquant la furie de milliers d’internautes.

Devenir Influenceur sur Instagram

« Nous ne voulions rien faire d’autre que promouvoir notre produit. Les médias étrangers sont peut-être trop susceptibles », a déclaré la marque chinoise au quotidien Global Times. Comment se fait-il qu’une publicité ostensiblement raciste ne suscite aucune vague d’indignation en Chine ? Depuis la nuit des temps, la peau claire est un critère de beauté essentiel chez les chinois. Sur Baidu, le Google chinois, 70% des requêtes sont consacrées aux produits pour blanchir la peau.

En Chine, il y a « une phobie bien établie de la peau foncée qui, malheureusement, engendre également des attitudes racistes envers les personnes d’ascendance africaine, considérées par certains comme « sales » simplement en raison de leur couleur de peau« , explique le site Shanghaiist. Une explication qui n’excuse en rien ce racisme ordinaire.