Véritable coup de cœur, Humans Of New-York allie visuels réalistes saisissants et descriptions poignantes.

En 2010, le photographe Brandon Stanton ouvre son blog et publie des street portraits de New-Yorkais avec une courte citation issue de petites discussions qu’il avait avec ses modèles. Rapidement, il gagne en notoriété et parcourt le monde entier, de l’Iran à l’Urkraine en passant par le Pakistan, pour alimenter sa passion. Il procède régulièrement à des séries de clichés, comme dernièrement lors d’une visite dans une prison de l’état de Virginie.

Brandon a déjà publié trois livres de photos, dont le dernier, Humans Of New York Stories fait un carton. Sa page Facebook compte près de 17 millions like et il a même pu interviewer le président Barack Obama. 

 

Finalement, Humans Of New-York (HONY de son petit nom) prouve que l’habit ne fait pas le moine et qu’on ne sait jamais vraiment ce que peut vivre une personne.

 

Attention, frissons garantis :

“I was alone with four kids. My mother was sick. I was making $500 a week working at a restaurant in Harlem. This Colombian woman told me she could help. She said, ‘We need honest people like you.’ I really needed the money. They gave me a job as a transporter. I drove cocaine from Manhattan to Massachusetts. They gave me some extra to sell at the restaurant. I only had a few clients. I did it for two years. I never did any drugs myself. Then I was set up in a sting by the same woman who got me started. I knew I’d done wrong but I’d never been in trouble before. I thought I would do a little time in jail. The detectives told me: ‘You’re a leader. You’re this. You’re that.’ The lawyer told me to sign these papers. I didn’t understand what to do. They told me I didn’t have a chance at trial. They told me they were helping me. I was given 25 years.” (Metropolitan Detention Center, Brooklyn)

A photo posted by Humans of New York (@humansofny) on

« J’étais seule avec 4 enfants. (…) Ils m’ont donné du travail en tant que transporteuse. Je transportais de la cocaïne de Manhattan au Massachusetts.  (…) J’ai fais ça pendant 2 ans. Je n’ai jamais pris de la drogue moi-même. Puis je suis tombée dans un guêt-apens. Je savais que j’avais mal agis mais je n’avais jamais eu de problèmes avant. Je pensais que j’allais juste passer quelques temps en prison. (…) Ils m’ont dis que je n’avais aucune chance au Tribunal. Ils m’ont dis qu’il m’aidaient. J’ai pris 25 ans. »

 

« Je connaissais une fille au lycée qui se plaignait toujours d’anxiété. A l’époque, je me moquais un peu d’elle. Ca n’avait l’air de rien à mes yeux. Donc j’étais persuadé que ce n’était rien. (…) Je l’ai appelée récemment pour m’excuser. J’ai été très anxieux depuis la mort de mon père. Et ce n’est pas « rien ». C’est l’indescriptible peur du rien. » 

 

"Whenever I'm doing my doll's hair, he comes in and ruins everything." "I want to get in on the fun. I'm just not understanded."

A photo posted by Humans of New York (@humansofny) on

Devenir Influenceur sur Instagram

« A chaque fois que je coiffe mes poupées, il vient et gâche tout. »
« J’essaye d’entrer dans le jeu ! Je suis simplement incompris. » 

 

"We've been together for ten months now so we're trying to keep the passion alive."

A photo posted by Humans of New York (@humansofny) on

« Nous sommes ensemble depuis 10 mois maintenant alors on essaye de garder la passion intacte. »

 

« J’ai quitté une relation abusive et maintenant je n’ai nulle part où aller. J’ai l’hépatite C, donc personne n’est prêt à me prendre. Je ne sais pas combien de temps je vais vivre. J’ai essayé de la faire adoptée pour qu’elle puisse avoir une bonne maison. La femme d’un ministre m’a parlé d’un endroit où je pouvais la déposer. Mais quand j’y suis allée, je ne pouvais tout simplement pas me résoudre à le faire. » 

 

« Vous ne faites rien tout seul. Personne ne fait les choses seul. Tout le monde a besoin de soutien. Pour un jeune homme comme vous, vous ne devriez jamais être trop timide ou trop peureux de chercher des gens qui peuvent vous encourager ou être votre mentor. Il y a beaucoup de gens là dehors qui veulent donner des conseils et soutenir des gens qui essaye de faire les choses biens. Vous aurez beaucoup de gens qui vous aideront. Souvenez-vous juste d’être ouvert à l’aider. Ne pensez jamais que vous savez tout. Et soyez toujours prêt à écouter.