Sur Instagram, nous sélectionnons avec exigence les comptes auxquels nous nous abonnons. Certains d’entre nous passent des heures sur Preview pour tenter de créer une grille de photos en harmonie et on part à la chasse aux petits défauts sur nos applications de retouche avant de poster une photo… Bref, sur ce réseau social, la perfection est de mise et laisse peu de place aux posts spontanés. Certains ont trouvé une parade sauver ces photos “non-instragramables”.

L’astuce s’appelle le “Finstagram”  (contraction des mots  « fake » et « Instagram ») et consiste à jongler entre deux comptes. Le premier compte est publique : Les photos postées sont irréprochables, quasi professionnelles et le contenu correspond à une ligne éditoriale définie. Sur le second compte, les photos sont plus naturelles, moins travaillées et surtout… visibles par un public restreint. Le principe est donc simple : alterner entre un compte publique et un compte privé.

Ci-dessous retrouvez des clichés issus de cette tendance :

When people don’t go through with plans #🙄#annoyed & LOL LOOK AT MY CHIN WTF #dead

Une publication partagée par @lifeofadonut le

#obsessed with the #subculturepalette 😻😻😻

Une publication partagée par @lifeofadonut le

Vous cherchez à développer votre compte Instagram ? Cliquez ici pour suivre 1h de formation offerte par Influenth.

I feel so sorry for the people who have to see me like this at school #scrublife #hobo #scrubselfie

Une publication partagée par @lifeofadonut le

Twitter said I looked cute so I guess I’ll post here too 😔 might delete later tho #finstagram

Une publication partagée par Lev Robertson (@lev.rob) le