Parce que l’image est le fondement même d’Instagram, le réseau social déborde de selfies et autres clichés narcissiques. Il faut dire qu’avec 500 millions d’utilisateurs, la chance de tomber sur un auto-portrait est très élevée. Et si Instagram nous rendait égocentrique ?

Alex J. Mann, à qui l’on doit déjà le court-métrage horrifique « 3 Seconds » sur Snapchat, revient cette fois-ci avec un petit film d’horreur qui dénonce le nombrilisme des Instagrameurs. Intitulé « Me2 », ce court-métrage dantesque met en lumière l’obsession de certains utilisateurs de vouloir se mettre en scène sur Instagram.

3061356-poster-p-1-me2-be-your-best-selfie-the-horror-movie-on-your-screens-screen

« Instagram crée une sorte d’illusion. On ‘superfiltre’ nos vies à travers les meilleures photos des meilleurs moments. En fait, nous créons une version idéalisée de nous-mêmes que nous ne pourrons jamais atteindre. Cela peut être destructeur si l’on n’en prend pas conscience« , explique le réalisateur à FastCoCreate.

Occupée à contempler avec satisfaction ses photos Instagram, une jeune femme se regarde dans un miroir. Insatisfaite de l’image qu’elle renvoie dans la réalité, elle retourne sur Instagram pour s’admirer à nouveau sur l’application. Alors qu’elle continue de descendre son feed, l’Instagrameuse découvre avec stupeur qu’un selfie d’elle – pourtant statique – s’anime. Ce dernier traverse l’écran, étrangle la jeune fille et prend sa place dans la vraie vie.

Devenir Influenceur sur Instagram

 

 

À méditer.