Tout a commencé lorsque Pierce Thiot – un directeur artistique basé à Los Angeles – s’est amusé à stocker des stylos dans sa barbe pour faire rire ses enfants. Ce qui n’était qu’une plaisanterie s’est transformé en un véritable projet original et créatif, baptisé « Will It Beard« .

Accompagné de sa femme photographe Stacy, l’Instagrameur a donné naissance à une nouvelle fonctionnalité à la barbe. Des ballons, des spaghettis, des sucettes, des cures-dents, des fleurs ou encore des rasoirs, tout semble tenir dans l’épaisse barbe d’hipster du jeune homme.

Rien ne semble arrêter l’imagination de ce couple d’artistes, dont les clichés présentent toutes sortes d’éléments loufoques – et le résultat est surprenant. Suivi par plus de 109.000 abonnés, l’Instagrameur immortalise chaque jour son look par un nouveau portrait avec de nouveaux accessoires. Voici un aperçu de ses créations :

 

Beard and Benjamins 💵💵💵. • Um. Read below and you could get your taxes done for FREEEEEEEEEEEEEEE with @fishbacktax! • True story: I hate taxes. I know. Shocking. But I have a former coworker who does taxes. And I like them. They’re doing my taxes. • And I’m doing a giveaway with them to do your taxes. Three (3) lucky ducks are gonna get their taxes done for FREE. YAY. • Here’s what you gotta do: 1) Follow @fishbacktax 2) Like this photo 3) for extra entries, tag friends. Each friend you tag counts as one entry in the giveaway. • That’s it. I’ll announce the winners on this photo on Wednesday, March 2. Tag away. • Their website is linked in my profile. So go do your taxes there. $100 bones and you’ve got CPA-prepared taxes. • Also, bonus points to who can count the total amount of money in my beard. And yeah, I know there’s no actual Benjamins in the beard.

Une photo publiée par @willitbeard le

Beard and Grapes

Une photo publiée par @willitbeard le

Beard and Scissors As requested by @ksantistevan And no beard hairs were harmed or cut

Une photo publiée par @willitbeard le

Beard and Qtips

Une photo publiée par @willitbeard le

 

Source : Konbini