Son nom est sur toutes les lèvres et son histoire terrifie la toile. Marina Joyce, une YouTubeuse britannique de 19 ans suivie par plus d’un million d’abonnés, provoque depuis mardi dernier un mouvement de panique à peine croyable sur les réseaux sociaux. L’élément déclencheur ? Une vidéo de la jeune femme faisant la promotion de sa dernière robe aux influences gothiques, dont plusieurs éléments suspects ont amené les internautes à penser qu’elle était en danger. Explications.

« Help me »

Intitulée « DATE OUTFIT IDEA », la fameuse vidéo n’est – en apparence – ni plus ni moins qu’un podcast d’une YouTubeuse beauté qui présente face caméra ses dernières trouvailles vestimentaires. Pourtant, son regard fuyant, sa voix tremblante, ses bras couverts d’hématomes et son attitude craintive interpellent rapidement ses fans, qui s’accordent tous à dire que la jeune femme adopte un comportement étrange.

Pire encore, certains internautes affirment avoir entendu « Help me » (Aidez-moi), un appel à l’aide chuchoté à la 13e seconde de la vidéo. La YouTubeuse serait-elle vraiment en danger ?

Visionnée plus de 8 millions de fois en deux jours, la vidéo a rapidement fait le tour de la toile et s’est vu propulsée en tête des Trending Topics sur Twitter via le hashtag #SaveMarinaJoyce (Sauvez Marina Joyce), dans la soirée du mardi 26 juillet.

 

INFLUENTH

Affaire Marina Joyce : info ou intox ?

Sur Twitter, les rumeurs et les théories vont bon train. Certains internautes s’imaginent d’abord que la jeune femme est en captivité et séquestrée par ce qui pourrait être son petit ami violent, affirmant avoir aperçu une main à l’angle de sa vidéo et le reflet d’un homme.

 

 

Une seconde vague d’internautes, quant à elle, s’accorde à dire que Marina a été enlevée par Daech. Suite à sa vidéo polémique, la jeune femme a tweeté un message alarmant, invitant ses abonnés à la rejoindre à Bethnal Green à 6h du matin ce mardi, un quartier londonien pourtant réputé pour ses fréquentations douteuses. Une rencontre qui devait être retransmise sur Periscope, et qui s’est finalement clôturée sur un fond noir. Un internaute est même allé jusqu’à publier un billet inquiétant, supposant que le rendez-vous était organisé à des fins criminelles par l’État islamique.

 

 

D’autres, enfin, crient au complot et accusent la jeune femme de vouloir créer le buzz. Certains évoquent même une consommation excessive de substances hallucinogènes ou parlent de troubles psychologiques. Serait-ce une farce orchestrée dans le but de gagner en visibilité ?

 

INFLUENTH

Des explications nébuleuses

L’affaire a pris une telle ampleur que les officiers du service de police d’Enfield – le quartier londonien de la YouTubeuse – ont pris l’initiative de rendre visite à Marina Joyce. « Elle est saine et sauve », assurent-ils avec fermeté sur leur compte Twitter.

 

 

Dans la foulée, la principale intéressée s’est finalement exprimée sur Twitter, confirmant les propos de la police. « Je vais TRÈS bien les gens, je me sens très bien aujourd’hui et c’est très réconfortant de voir que tant de personnes tiennent à moi », affirme la jeune polémiqueuse. Des explications douteuses, qui sont loin d’avoir rassuré sa communauté.

 

 

Souhaitant faire taire les mauvaises langues et s’expliquer une bonne fois pour toutes, Marina Joyce a diffusé un livestream sur la plateforme YouNow dans la matinée du mercredi 27 juillet. Une vidéo qui a fait l’effet d’une bombe chez ses fans, qui ont une fois de plus constaté son regard apeuré et son attitude inhabituelle. Certains internautes ont même repéré une arme à feu, des reflets d’hommes arborant des masques de « Scream » et plusieurs boîtes de médicaments posées sur la commode de sa chambre. La jeune femme, quant à elle, n’a fourni aucune indication sur « l’affaire Marina Joyce » : « Je ne peux pas dire ce qui se passe, mais je vous aime (…) vous comptez beaucoup pour moi (…) ».

 

 

Alors, légende urbaine ou véritable histoire d’épouvante ? Mystère et boule de gomme… Toujours est-il que la jeune femme, coup de buzz ou non, a résolument gagné en visibilité en récoltant plus de 600.000 abonnés supplémentaires sur YouTube en seulement 2 jours.