Lucas est un jeune YouTubeur comme les autres, à une différence près : sa surdité, qui ne l’empêche pas de poster ses vidéos et de vivre une vie normale. Agé de 22 ans, cet étudiant en art a commencé l’aventure YouTube il y a un an. Dans une longue interview donnée à Rue 89, il évoque les raisons qui l’ont poussé à ouvrir une chaîne et met en lumière une communauté méconnue : celle des YouTubeurs sourds. Habituellement peu médiatisés, ces vidéastes représentent une communauté d’une dizaine de français.

Aux Etats-Unis, ils sont nombreux à avoir choisi cette voie pour faire rire et montrer aux entendants qu’ils sont comme les autres. Riki Poynter, suivie par plus de 29 000 abonnés (sourds et entendants confondus), rappelle par exemple que tous les sourds ne savent pas lire sur les lèvres de façon constante et fait prendre conscience de son quotidien dans un monde d’entendants.

Le crédo de Lucas ? Casser les clichés sur son handicap avec humour. Grâce à sa chaîne Monsieur Lucas Wild, il se permet toutes les critiques, notamment sur les sourds au cinéma comme dans le film« La Famille Bélier », qui selon lui n’est pas représentatif de sa communauté. « Il était insultant envers nous, les sourds. Pourquoi ne pas avoir choisi des acteurs sourds au lieu de prendre des célébrités entendantes ? » déclare-t-il à Rue 89.

N’oubliez pas d’activer les sous-titres en bas à droite si vous êtes entendant !

Tout comme lui, ses confrères YouTubeurs ont à coeur de mieux expliquer la vie des sourds aux entendants, qui ont souvent une perception de ce handicap éloignée de la réalité. Dans une de ses vidéos, la YouTubeuse française Mélanie Deaf explique par exemple l’importance des sous-titres au cinéma, à la télévision mais aussi sur YouTube. On y apprend notamment qu’elle a réalisé des sous-titres et une traduction en langue des signes dans les vidéos de Natoo.

De son côté, Lucas ajoute dans les lignes de Rue 89 que les vidéos des YouTubeurs sourds ont fait réagir Cyprien. Le YouTubeur le plus suivi de France a accepté qu’il rajoute des sous-titres dans toutes ses vidéos. Une avancée significative lorsque l’on voit la piètre qualité des sous titres générés automatiquement par YouTube.

Que vous soyez sourd ou entendant, il y a fort à parier que les vidéos de Lucas ne vous laisseront pas indifférent.

Source : Rue 89