Son nom ne vous dit peut-être rien. Pourtant, Casey Neistat est l’un des YouTubeurs les plus connus au monde. Aux Etats Unis, il est une star, la référence des YouTubeurs. Sur la plateforme, il comptabilise plus de 2,5 millions d’abonnés. Son credo ? Il vlog sa vie trépidante, faite de rencontres avec des célébrités, de voyages au bout du monde, de réflexions sur la technologie… La liste est bien longue tellement Casey vit à 100 à l’heure.

La raison de son succès? Il représente la philosophie de winner que les américains aiment tant. Parti de rien, il a construit un empire autour de sa personne. Originaire du Connecticut, il a arrêté l’école à 15 ans, est devenu père très jeune, a vécu grâce aux aides sociales, puis a démarré une nouvelle vie à New York.

En 2001, il créé un collectif de films artistiques avec son frère Van. Puis en 2003, il produit une vidéo, Ipod’s Dirty Secret, qui aura fait beaucoup de bruit. Il souhaite montrer aux acheteurs du monde entier que la firme Apple se moque d’eux en ne prévoyant pas de batterie de rechange pour l’Ipod. Cette vidéo provoquera un tsunami, jusqu’à faire plier la marque à la pomme, qui a par la suite annoncé une politique de remplacement de batterie. Cette histoire sera relayée par tous les médias et Casey se fera rapidement un nom sur Internet.

L’homme qui a aujourd’hui 35 ans possède plusieurs casquettes : réalisateur, YouTubeur, producteur et designer.

Sur sa chaîne YouTube, il réunit plus de 2,5 millions d’abonnés. Ce nombre impressionnant intéresse beaucoup les marques, qui voient en lui le parfait ambassadeur. Mais l’homme de 35 ans ne tient pas en place. Nike lui demande de faire un film? Il utilise l’argent de la marque pour faire le tour du monde en 10 jours. Une vidéo visionnée plus de 17 millions de fois. 

Casey Neistat intéresse même la TV. La chaîne HBO lui a proposé de lancer sa propre série. The Neistat Brothers est une série autobiographique écrite par Casey et son frère.

Le YouTubeur star ne s’arrête pas là. Critiquant le manque d’authenticité des vidéos et des réseaux sociaux, il a décidé de fonder son propre réseau social.

Beme (prononcez « Bim ») n’est pas comme les autres réseaux sociaux. La plateforme ne feinte pas notre vie, mais la magnifie. Casey veut en finir avec les selfies, le nombrilisme et les événements de la vraie vie manqués parce qu’on est trop occupés à regarder notre téléphone. Cela peut paraître étrange mais avec Beme, on ne peut prendre des vidéos qu’en portant le téléphone au niveau de son plexus solaire. On ne peut pas mettre de filtre, monter une vidéo. On se présente tels quels, puis le contenu disparait comme sur Snapchat.

Vous l’aurez compris, Casey Neistat est un super héros de YouTube. Ce n’est pas pour rien que les YouTubeurs français le vénèrent et rêvent de le rencontrer. Wartek est récemment allé lui rendre une visite surprise à New York.