Jeune mannequin de 19 ans, Jazz Egger fait face à de nombreuses contraintes dans son métier : stress, retouches photos, taille fine… La jeune femme a décidé de lever le voile sur les coulisses de ses photos Instagram en ajoutant des commentaires sous ses photos avec un hashtag #truthbehingthisshot, révélant ainsi l’envers du décors de chacun de ses clichés.

« #lavéritéderrièrecettephoto : cela m’a pris environ 15 minutes pour prendre ce cliché, et j’étais en train de tomber de mon lit parce que je devais faire en sorte que mes jambes paraissent fines et longilignes » .

« #lavéritéderrièrecettephoto : j’ai réfléchi environ une heure avant de poster cette photo parce que l’aspect de mon nez me dérange » .

« #lavéritéderrièrecettephoto : ma peau a été très retouchée et j’avais même des imperfections ce jour là » .

« Photoshop niveau 7000 [ …] #lavéritéderrièrecettephoto : mon agence m’a expliqué ce jour-là que mes hanches étaient bien trop larges et que je devais perdre du poids pour participer à la Fashion Week de Londres. Mon poids était déjà insuffisant, alors j’ai refusé. Et j’ai quand même fait la Fashion Week ».