Facebook Messenger lance une nouvelle fonctionnalité permettant de supprimer un message envoyé. Cette fonctionnalité est désormais lancée et sera progressivement déployée à partir d’aujourd’hui. De quoi « sauver des vies »…

Soyons honnêtes, nous avons tous connu ce moment : « mince, je ne voulais pas envoyer ça ! ». Qu’il s’agisse d’un message gênant à notre crush du moment, ou une vidéo drôle qu’on voulait envoyer à notre groupe d’amis – et certainement pas notre mère !effacer un message envoyé est une possibilité qui nous a toujours cruellement manqué.

Vous avez peut-être vu passer la nouvelle annonçant prochainement une nouvelle fonctionnalité de Messenger permettant de supprimer un message envoyé. Cette fonctionnalité est désormais lancée et sera progressivement déployée à partir d’aujourd’hui. Alors, comment ca marche ?

Si par inadvertance vous envoyez le mauvais message ou photo ou que vous l‘envoyez à la mauvaise personne, vous pourrez désormais facilement rattraper votre erreur en effaçant votre message pour tous les participants de la conversation dans un temps limité après l’avoir envoyé. Messenger surveille de très près le retour des utilisateurs et leur utilisation de cette fonctionnalité et en fonction ils envisagerons différentes limites de temps dans les mois à venir.

À vos marques, prêts, supprimez

La limite de temps pour supprimer un message envoyé sur Messenger a été pensée pour donner aux utilisateurs davantage de flexibilité et de contrôle sur leurs messages, tout en prévenant les éventuels abus de cette fonctionnalité (tels qu’envoyer puis de supprimer des messages nuisibles)

Basés sur les données récentes, Messenger sait que ses utilisateurs suppriment généralement leur copie du message dans la minute après l’avoir envoyé, donc la limite de temps qui sera choisie donnera assez de temps aux utilisateurs pour supprimer leur message.

Dans le cas où un utilisateur reçoit un message nuisible et qu’il est supprimé par la personne l’ayant envoyé, l’utilisateur peut dans un temps limité signaler la conversation à Facebook pour l’ouverture d’une enquête comme il peut le faire pour n’importe quel message reçu sur Messenger.

Messenger a d’ores et déjà testé cette fonctionnalité dans 4 pays (Pologne, Colombie, Bolivie et Lituanie) depuis le mois de Novembre.