On le sait la provocation est la marque de fabrique de PewDiePie, de son vrai nom Felix Kjellberg. Mais cette fois, le jeune homme semble être allé trop loin pour Maker Studios, studio créé par Youtube et qui a été racheté par Disney en 2014. En effet, le youtubeur le plus populaire de la plateforme a fait l’objet d’une rupture de contrat, parce que (accrochez vous bien) il aurait tenu des propos antisémites.

De lourdes conséquences
C’est le Wall Street Journal qui a lancé cette bombe, hier, le 13 février 2017. Selon le quotidien, une vidéo postée le 11 janvier dernier sur Youtube aurait sonnée la fin son contrat avec le studio. En effet, dans celle-ci, on le voit demander à deux individus de tenir un panneau où il est inscrit distinctement « Death to All Jews » (« Mort à tous les juifs »). PewDiePie avait payé ces deux hommes indiens pour se présenter face à l’écran avec la banderole antisémite. L’objectif du Suédois de 27 ans était de tester le site Fiverr qui permet de rémunérer des personnes pour des petites tâches. Aussi, il voulait prouver que “les gens font n’importe quoi pour 5 dollars”.

Youtube semble aussi prendre ses distances avec PewDiePie, puisque la sortie de la saison 2 de sa série « Scare PewDiePie« , une exclusivité YouTube Red, vient d’être annulée.

Un lourd historique  
Le youtubeur le plus populaire au monde est un habitué des frasques en tout genre, puisqu’il surfe très régulièrement avec les limites acceptables. Toujours selon la même source, le Wall Street Journal, depuis août, 9 vidéos feraient référence au nazisme. L’an dernier également, le youtubeur avait déjà été au coeur de vives polémiques, après avoir vu son compte Twitter suspendu suite à la publication de blagues à propos de l’État islamique. On vous en avait parlé ici.

Sa réaction
Si PewDiePie se retrouve dans une position délicate, puisqu’il n’a plus de studio, il garde encore sa chaîne et par conséquent, sa grande communauté de fans très active. La majorité de ses 53 millions d’abonnés tente d’ailleurs de défendre son geste et le met sur le compte de l’humour. Pourtant, le jeune homme lui-même s’est excusé et a avoué être allé trop loin à travers un message posté dimanche sur Tumblr où il dit ne soutenir « aucune attitude haineuse ». Conscient de son énorme bourde, il a retiré la vidéo de son compte Youtube.

A l’avenir, il est fort probable que le jeune homme signe à nouveau avec un autre studio voire même qu’il crée le sien, étant donné qu’il dispose largement des fonds nécessaires. Affaire à suivre…