Twitter met en place une politique restrictive en matière de publicités et interdit les publicités politiques. Cette mesure sera effective le 22 novembre.

Après Tiktok, Twitter interdit à son tour les publicités politiques sur sa plateforme. C’est effectivement ce qu’a annoncé le fondateur de Twitter, Jack Dorsey, via son propre compte le 30 octobre.


Jack Dorsey affirme ainsi détacher Twitter de toute implication dans la campagne d’élection présidentielle américaine de 2020. Ce choix relève donc d’une réelle décision éthique sans véritables pertes financières, puisque les annonceurs politiques ne représentent qu’une infime partie des revenus publicitaires de l’entreprise.

« Nous pensons que la portée des messages politiques doit être méritée, pas achetée. Un message politique gagne de la portée quand les gens décident de suivre un compte ou de le retweeter. Payer pour de la diffusion supprime cette décision, forçant des messages politiques hautement optimisés et ciblés selon les personnes. Nous pensons que cette décision (ndlr : l’élection) ne devrait pas être compromise par de l’argent. » 

Sans surprise, cette décision a été applaudie par les internautes et même certaines personnalités politiques, comme Hillary Clinton. Davantage de détails sur cette décision devraient paraître au grand public dès le 15 novembre. Cette politique restrictive sera mise en place dès le 22 novembre.