TikTok interdit les publicités politiques afin que la plateforme reste un lieu de divertissement.

C’est dit, TikTok refusera toutes les publicités de nature politique. Mais cette annonce n’est pas anodine. Certaines organisations, notamment des journaux anglais, accusent le réseau social de censurer certains sujets. Dans le viseur : les nombreuses manifestations en Chine qui ont lieu depuis plusieurs mois maintenant. Ils s’étonnent ainsi de ne trouver que très peu de vidéos sur les manifestations hostiles à Pékin.

« Le populaire réseau social TikTok demande à ses modérateurs de censurer les vidéos qui mentionnent Tiananmen, les revendications pour l’indépendance tibétaine ou le groupe religieux interdit Falun Gong, selon des documents divulgués détaillant les directives de modération du site. », affirmait fin septembre The Guardian, un quotidien britannique.

TikTok se défend alors en jouant la carte du divertissement.

« Nous avons l’intention de respecter les raisons pour lesquelles nos utilisateurs adorent TikTok. Ce sentiment léger et irrévérencieux qui en fait un endroit vraiment sympa à fréquenter. », indique Blake Chandlee, vice-président des partenariats internationaux, dans un communiqué en ligne.

Dans cette logique d’espace divertissant et bienveillant, TikTok interdit les publicités qui visent à soutenir ou discréditer des personnalités politiques. Il ne faut pas non plus oublier que TikTok touche principalement les 15-20 ans.