Avec plus de 5 millions de followers sur Facebook, Nas Daily est un influenceur qui pèse lourd. Pourtant, ce n’est pas sur les thèmes très prisés de la beauté, des crypto-monnaies ou du voyage qu’il a bâti sa notoriété, mais en imposant une ligne éditoriale unique : donner une voie aux cultures du monde entier en une minute seulement. Un format express pour rendre hommage à la diversité de l’humanité et inciter au dialogue inter-culturel. Une position qui lui vaut d’être adoré comme critiqué, surtout lorsqu’il s’exprime sur le conflit israélo-palestinien.

 Montrer et changer le monde en 1 minute 

Connu sous le pseudonyme Nas Daily, Naseir Yassin est un jeune arabe israélien qui insuffle ses bonnes ondes sur la toile, à coup de podcast magique. Ses courtes vidéos se terminant par la chute it was 1 minute see you tomorrow, sont suivies par des millions d’internautes à chacune de leur publication. Un succès qui s’explique sûrement par leur format ludique et accessible, mais surtout par leur message optimiste d’ouverture sur le monde. Une aventure qui a commencé à New York…

A 25 ans, cet ex étudiant d’Harvard a, à priori, tout pour être heureux. Il travaille pour une start-up New Yorkaise et gagne correctement sa vie. Sauf qu’il réalise qu’il est déjà à un tiers de celle-ci. Angoisse existentielle, il décide de tout quitter (job, appartement) pour parcourir la planète. Son seul leitmotiv, poster une vidéo quotidienne sur les cultures qu’il rencontre. Il y dispense à la fois des conseils pratiques sur acheter bon marché en Thailande How cheap in Thailand , mais aussi des contenus divertissants où il décrit la jovialité des philippins It’s more fun here, ou la diversité culturelle de l’île de Malte.

Dynamiques et bien montées, ses vidéos prennent progressivement un tournant plus engagé en démontrant les complexités sociales et culturelles derrière chaque nation.

 

De voyageur à podcasteur engagé

Des podcasts éducatifs où Nas cherche à bousculer les stéréotypes en dévoilant les différentes facettes d’une même réalité. Quand il part au Sénégal, il nous montre aussi bien les travailleuses du sexe de ce pays majoritairement musulman, que la beauté du lac rose. En Egypte, il explore la plus ancienne librairie d’Alexandrie, le patrimoine historique d’Assouan, autant que les bas-fonds et le street art du Caire.

Un regard honnête et sans complaisance, sur des sujets sensibles, qui lui vaut parfois d’être la cible de nombreuses menaces et critiques à l’instar de cette vidéo lorsqu’il manque de se faire agresser par un immigrant Libyen qui l’accuse d’être un pion à la solde des Etats-Unis, ou dans certains la barre de commentaires Facebook.

Loin d’être intimidé, Naseir poursuit sa mission de déconstruction des stéréotypes en choisissant de nous montrer les nuances plutôt que les généralités.

Concernant le conflit de sa terre natale, il prône le dialogue comme outil de changement essentiel pour avancer, à travers des vidéos positives qui suggèrent les problèmes en filigrane. Il suit ainsi un juif orthodoxe se promenant seul dans une ville arabe, et nous prouve qu’Israel n’est pas seulement la terre hostile dépeinte dans les médias en la montrant sous un angle différent. Jugés utopiques voire naifs, ses contenus visent à propager un message d’espoir en levant les barrières mentales  « je ne crois pas aux vidéos de bashing, je pense qu’elles n’apportent rien à la discussion et ne fournissent aucunes réponses ».

 

 

La voix de l’exception pour lutter contre les généralités

En filmant les choses telles qu’elles sont réellement et non telles qu’elles devraient être, sans tabou ni préjugés, il s’engage pour la tolérance et nous invite à changer nos perspective. Ce qu’il confirme dans Am I a bad Muslim , une vidéo réalisée suite à des commentaires d’internautes, ou lorsqu’il se filme avec son ami Meir Kay, un Youtubeur de confession juive.

Il propose même de prêter gratuitement deux appartements qu’il a acheté, l’un en Israël à Haïfa et l’autre en Palestine à Rawabi, afin d’encourager ses fans à visiter, comprendre et peut-être « réparer » son pays.

 Après deux ans d’existence, des centaines d’heures de montage et de tournage, Nas daily s’est maintenant imposée comme la chaîne Youtube porte parole de personnalités hors-du-commun, à travers des portraits inspirants qui valorisent la singularité. Des vidéos qui récoltent à chaque fois des milliers de commentaires et de partages sur les réseaux sociaux.

 

Le message est toujours le même : accepter l’autre, et oser être soi-même.