L’artiste Karen Vanderborght présente l’exposition interactive Grey Matter. Jusqu’au 28 mars, le public peut interagir avec le visage de personnes ayant vécu des épreuves personnelles, grâce à l’application Snapchat. 

«La réalité virtuelle permet, grâce à un casque, une immersion totale dans un monde fictif entouré de l’image, tandis que la réalité augmentée, comme son nom l’indique, ne fait qu’augmenter la réalité, sans nous couper nécessairement du réel», affirme Karen Vanderborght à l’origine de l’exposition Grey Matter.

Une exposition célébrant la sagesse des aînés

Ainsi, avec Grey Matter, votre smartphone devient une fenêtre qui vous donne accès à une autre réalité, avec des filtres, grâce à la détection de vos visages et de vos mouvements. Le projet est né il y a environ 4 ans. C’était au départ un documentaire interactif, qui s’est transformé peu à peu en vidéo, pour enfin devenir l’expérience de réalité augmentée qu’est aujourd’hui Grey Matter.

L’exposition présente une cinquantaine de scènes de 15 secondes où les aînés se racontent leur parcours, parfois atypique, et leur rapport au temps et à la vieillesse. Le nom du projet Grey Matter fait ainsi référence à la sagesse des aînés. De plus, la couleur du gris porte une signification symbolique. «Quand on vieillit, on sait que rien n’est tout blanc ou tout noir», appuie Karen Vanderborght.

Devenir Influenceur sur Instagram

L’artiste regrette avant tout que les conseils des aînés ne soient pas appréciés à leur juste valeur, en particulier en Occident. Un constat davantage marqué depuis qu’elle vit en Amérique du Nord.

© Karen Vanderborgh
L’exposition Grey Matter est présentée au Trinity Square Video à Toronto jusqu’au 28 mars ! Intéressée par le projet de Karen Vanderborght, Snapchat prévoit de promouvoir «Grey Matter» au sein même de l’application par la suite.

En attendant, vous pouvez toujours admirer l’exposition à distance :

Bon visionnage !