Facebook a annoncé mercredi une série de nouvelles fonctionnalités dans sa lutte contre les fausses informations. La plus importante est un algorithme baptisé Click-Gap.

Le réseau social a annoncé qu’il utiliserait une nouvelle approche appelée Click-Gap afin de réduire la quantité de contenu de mauvaise qualité, telle que les fausses informations, que les utilisateurs voient dans leur fil d’actualités. Pour se faire, Facebook scanne et cartographie le web mondial pour identifier les sites qui reçoivent une quantité de trafic disproportionné en provenance du réseau social. Si une page est douteuse, Facebook se chargera de la rendre moins visible.

Un algorithme déjà actif

L’idée est que si un site Web s’appuie principalement sur des liens Facebook pour attirer les téléspectateurs et n’obtient pas davantage de liens provenant d’autres parties du Web, telles que Google, Reddit, Bing ou Yahoo… Cela indique que le site Web est de mauvaise qualité. « Cela peut être le signal qu’un domaine a du succès sur le news feed d’une façon qui ne reflète pas son autorité en dehors du réseau social et qu’il produit du contenu de faible qualité » explique Facebook.

Cette technique rappelle le célèbre algorithme Google PageRank utilisé par la société de recherche pour classer les résultats lors de son premier lancement en 1998. Avec Click-Gap, Facebook filtre les sites web et réduit le reach de la publication dans le fil d’actualités pour la rendre moins visible.