Le musée d’art contemporain de Miami, Bass Museum of Art, a ouvert une exposition visible uniquement sur Instagram intitulée « Joyous Dystopia ».

Jusqu’à mi-septembre, huit artistes, Bob Bicknell-Knight, Jeremy Couillard, Keren Cytter, Elliot Dodd, Anaïs Duplan, Rosie McGinn, Eva Papamargariti et Scott Reeder, vont se succéder pendant 8 semaines sur un compte Instagram créé pour l’occasion, @TheBassSquared.

Les huit artistes n’ont pas été sélectionnés par hasard. Ayant tous un rapport à l’art numérique, leurs œuvres tourneront autour de vidéos, de montages, collages, images fixes et animées. Pour la conservatrice du musée, Leilani Lynch, il était donc impératif d’avoir un espace numérique réservé uniquement au projet, exactement comme l’espace physique d’un musée est destiné à une exposition.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par THE BASS² (@thebasssquared) le

Pour ce projet qui a pour but d’amener l’art aux gens, quoi de mieux que d’utiliser l’objet que se trouve sous nos yeux au quotidien. Les œuvres ont été ainsi conçues pour être sur nos téléphones et au format d’Instagram: les vidéos, notamment, ne dépasseront pas une minute.

La première à avoir exposé ses œuvres est l’artiste Rosie McGinn avec son projet « Dieu est DJ« . Ces œuvres fusionnent des images de chefs d’orchestre avec des bandes son de sets de DJ.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par THE BASS² (@thebasssquared) le

Pour la deuxième semaine, c’est l’artiste Elliot Dode qui en « travaillant la sculpture, le dessin et l’image animée, tente de mettre en lumière et d’affaiblir l’autorité masculine contemporaine. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par THE BASS² (@thebasssquared) le