La star de YouTube, Logan Paul, a récemment exprimé son désir de se rendre au bord de la Terre et a publié un faux documentaire intitulé The Flat Earth: Vers le bord et le dos, laissant espérer à de nombreux habitants que la planète était plate… Et c’était juste un coup de pub.

Alors que YouTube tente de mettre fin aux théories du complot, certains de ses plus grands créateurs les utilisent pour générer des vues et générer des revenus publicitaires. À l’instar de Logan Paul.

Le documentaire satirique de 50 minutes de Logan Paul explorant les théories du complot sur une terre plate montre comment une personne peut se faire endoctriner facilement. Plutôt que d’être un documentaire légitime sur la communauté Flat Earth, le film de Paul se déroule plutôt comme un sketch comique, mettant en scène des moments hilarants entre les acteurs et un dialogue bien écrit.

La majorité de la vidéo de Paul a été tourné lors de la conférence internationale Flat Earth, organisée par Robbie Davidson, qui croit que Dieu a créé une terre plate. Paul se promène de stand en stand et parle aux théoriciens de leurs croyances. Il commence en se moquant de leurs théories, mais à la fin du premier jour et lors d’une conversation avec Davidson, il se retrouve à tout remettre en question.

Devenir Influenceur sur Instagram

YouTube accusé d’être une source de radicalisation par la diffusion d’informations fausses

La société a commencé à lutter contre la propagation en empêchant certaines vidéos d’apparaître dans les recherches… Seulement, les vidéos populaires sont toujours visibles et continuent d’endoctriner les internautes.

Le 28 mars, Paul a tout d’abord posté un tweet qu’il a rapidement supprimé, affirmant que sa maison avait été volée par un Flat Earther. « Flat Earthers a juste essayé de me voler », a écrit Paul, suscitant confusion et inquiétude parmi ses fans.

Logan a depuis exprimé son désir de s’éloigner de YouTube, déclarant qu’il souhaitait «faire plus» et se lancer dans la musique, la réalisation de films et la comédie dans un message publié sur Instagram le 23 mars.