Les tutos beauté peuvent aussi servir une bonne cause. L’ONG Plan International Finland s’est servie du format utilisé par les YouTubeuses beauté pour dénoncer les violentes faites aux petites filles.

On voit dans ces vidéos deux très jeunes filles face caméra, commencer un tutoriel beauté. En apparence, elle semblent heureuses et souriantes. Conseils avisés, mise en beauté appliquée … on retrouve tous les codes de la parfaite YouTubeuse beauté. Cependant, on comprend par la suite que ces petites filles se maquillent pour un homme beaucoup plus âgé qu’elles. L’une s’apprête à se marier tandis que l’autre va subir des abus sexuels par un homme âgé. Peu à peu, l’expression de ces jeunes filles change, elles sont apeurées et tristes. Lorsqu’elles partent rejoindre leur « partenaire », un slogan faisant froid dans le dos apparaît : « Chaque année, 15 millions de filles de moins de 18 ans sont mariées de force » ou « Chaque année, des centaines de jeunes filles subissent des abus sexuels ». 

Ces deux vidéos commençant de façon légère deviennent donc très rapidement  insoutenables. Des mini-films choquants, qui ont vocation à sensibiliser les internautes aux violences subies par les jeunes filles à travers le monde. Une opération qui s’incrit dans une campagne d’appel aux dons intitulée The First 1000 Days (les 1000 premiers jours). Sur son site, Plan International  invite à découvrir les 1000 premiers jours d’une petite fille à travers une infographie mettant en avant leurs conditions de vie difficiles. Les critères d’éducation, de santé et d’alimentation sont représentés grâce à une courbe qui définit si la petite fille est au dessus de la safety line (ligne de sécurité) ou bien en dessous, et donc en situation de danger.
Une campagne choc qui a le mérite de pointer du doigt la situation de beaucoup de petites filles à travers le monde de façon originale et percutante.