Sur son compte Instagram baptisé @CamGirlsProjet, l’artiste Sessa Omoregie mêle des « nude » pris à partir de webcam à des illustrations célèbres de la renaissance comme la Venus de Boticcelli. Son objectif est de pousser les internautes à la réflexion. Elle souhaite changer la façon dont les femmes sont perçues en ligne.

Dès lors qu’il est question d’intimité et de sexualité, l’artiste a remarqué que la misogynie allait bon train sur Internet. Elle le voit notamment sur les réseaux sociaux où les commentaires grossiers et déplacés ou encore les messages privés injurieux sont nombreux. En parallèle, Sessa a constaté qu’il existe des centaines d’archives où les femmes sont mises en lumière avec beaucoup de respect alors même qu’elles ont été peintes par des hommes. C’est pourquoi, Sessa a décidé de traîner l’art de la renaissance au 21ème siècle.

Selon elle, les nudes que les femmes publient sur Internet ne sont pas le reflet d’une forme de vanité ou d’obsession de soi. Avec CamGirls, l’artiste offre alors une nouvelle perspective du corps de la femme et c’est vraiment réussi :

The Birth of Venus, Alexandre Cabanel (1863) / Camgirls Project 1.0 (2015) #camgirlsproject #digitalcollage

Une publication partagée par CAMGIRLS (@camgirlsproject) le

reclining nude vlaho bukovac (1887) / CAMGIRLS project 1.0 (2013) #camgirlsproject #feministart #digitalcollage #internetart

Une publication partagée par CAMGIRLS (@camgirlsproject) le

Vous pouvez participer au projet en envoyant vos portraits sur son site web.