Shelly Proebstel a été victime de grossophobie lors d’une journée à la plage de Maunganui Beach, en Nouvelle-Zélande. Elle décide le 12 janvier, d’écrire une lettre ouverte destinée à ses harceleurs sur Facebook. 

La grossophobie regroupe l’ensemble des discriminations (rejet, mépris, hostilité…) subies par les personnes grosses, en surpoids ou obèse. Comme toutes les discriminations, la grossophobie impacte directement la vie des personnes qui en sont victimes. L’une de ces victimes, Shelly Proebstel, a partagé un message inspirant après qu’un groupe d’hommes se soit moqué d’elle lorsqu’elle elle a enlevé son sarong à la plage du Mont Maunganui Beach, en Nouvelle-Zélande.

« Bald and beautiful » 

En réponse à cet après-midi qui a pris une tournure cauchemardesque, Shelly Proebstel a publié une lettre ouverte destinée d’une part à ses harceleurs, mais également à toute personne grossophobe, stigmatisant les personnes en large surpoids. Sur sa page Facebook, Bald and Beautiful, suivie par plus de 7000 followers elle écrit :  » À ceux qui m’ont montré du doigt et qui se sont moqués de moi lorsque j’ai retiré mon sarong, je vous dis très clairement : Fuck you !  » écrit Shelly en guise de phrase d’accroche. « C’est à cause d’imbéciles comme vous que certaines personnes ne se sentent pas bien dans leur corps » écrit-elle plus loin. La publication de Shelly est rapidement devenue virale et a été likée plus de 52 mille fois. 

« Je ne vois tout simplement pas ce qui ne va pas avec cette photo. Tout ce que je vois, c’est de la confiance et de la beauté. » commente une utilisatrice.