Elle s’appelle Blandine Even, adore les voyages et a décidé de retranscrire sa passion dans un blog. Seulement, Blandine n’est pas comme les autres blogueuses voyage. Atteinte d’une maladie génétique, elle doit se déplacer en fauteuil roulant depuis 4 ans. Cet handicap n’empêche pas la jeune belge d’enchaîner les voyages autour du monde et de vivre sa vie comme elle l’entend. Sur son blog 1000 découvertes sur 4 roulettes, elle raconte ses aventures et donne ses conseils aux personnes qui comme elles, souhaiteraient faire le grand pas.

Pour son 25ème anniversaire, la jeune blogueuse compte bien s’offrir le voyage de ses rêves : un tour du monde avec la Chine pour première étape. Japon, Vietnam, Singapour … la handivoyageuse commencera par l’Asie avant de s’aventurer dans d’autres partie du monde. Blandine n’en est pas à son voyage puisqu’elle a déjà parcouru l’Europe lors d’un périple de 40 jours en fauteuil. Une aventure qui lui a donné envie d’horizons plus éloignés et de tenter une expérience plus intense. « Ce tour du monde est mon rêve d’enfant. Lorsque j’ai appris que je serais en fauteuil roulant, tous mes projets se sont écroulés, confie-t-elle. « J’ai décidé de me lancer en découvrant le site d’Emeline Henot, Our trip is your trip. Elle est partie faire le tour du monde en 80 jours avec son mari. Je me suis dit que si elle en était capable, je l’étais aussi. », confie-t-elle au site Handicap.fr.

Pendant un an, elle devra se débrouiller seule dans des pays souvent mal adaptés au handicap. Un constat qui n’effraie pas Blandine, qui a soigneusement préparé son voyage. « J’ai passé des heures à rechercher, sur internet, par téléphone, les lieux d’hébergement et les compagnies aériennes adéquats », explique-t-elle. Habituée aux imprévus, elle assure aux personnes qui lui parlent de la Grande Muraille de Chine, qu’elle avait du se faire aider au Mont Saint Michel, difficile d’accès aux fauteuils roulants lui aussi.

S’ils ne sont pas très connus du grand public, les blogueurs voyage en fauteuil roulant représentent une petite communauté non négligeable, que le blogueur Alex Vizéo avait d’ailleurs mis en avant sur YouTube. Ces témoignages rappellent que le voyage est possible pour tous, malgré les obstacles.