Avant toute chose, savez-vous ce qu’est un prank ? Vous en avez peut-être déjà vu un, sans même le savoir. Les « pranks » (« farces » en français) sont des caméras cachées souvent réalisées par de jeunes youtubeurs qui cherchent à se faire connaître sur la plateforme. La plupart du temps, il s’agit de Lyrics Pranks : situation dans laquelle des adolescents effectuent des canulars téléphoniques avec les paroles de musiques de Jul, Maître Gims, Booba…

Les vidéos de pranks pullulent sur la toile et sont souvent sujettes à polémiques. Les internautes pensent souvent qu’il s’agit de blagues très limites et particulièrement dégradantes pour la personne piégée. En effet, plus la réaction de celle-ci est excessive, (pleurs, excès de colère, insultes…) plus le prank est considéré comme réussi. Du coup les youtubeurs s’autorisent tous les excès pour faire exploser les vues, comme Birdyy, un genevois qui est passé maître en la matière.


Birdy, de son vrai nom Cédric Matjabo, a passé la barre des 700 000 abonnées en moins de 2 ans ! Le youtubeur est devenu si populaire qu’il se permet aujourd’hui
d’apparaître aux côtés de personnalités influentes comme Mario Balotelli footballeur à l’OGC Nice. Dans cette vidéo sponsorisée par Puma, il lui fait une surprise pour le moins étonnante :

Habituellement, ses vidéos sont plus controversées et ce sont ses petites copines qui en font les frais. Fin 2016, il avait fait croire à sa dernière petite amie qu’il prenait de la coke, qu’il la demandait en mariage ou encore qu’il la trompait. Dans cette dernière, la scène se passe dans la chambre de la jeune fille où celle-ci lit les preuves de la fausse infidélité de Birdyy, en soutien-gorge. Malgré, le caractère intime de la vidéo, le garçon n’a pas hésité à la mettre en ligne.

Enième coup de rebondissement, le 21 janvier, le youtubeur genevois révèle qu’il se sépare dans vidéo titrée  « ma copine me quitte à cause des pranks ». Il explique avoir été quitté à cause des commentaires sous ses caméras cachées. En effet, pour son ex-belle famille, il était intolérable que Birdyy ne prenne aucune mesure face aux nombreuses insultes à propos de l’apparence physique de la jeune fille, considérée “trop maigre”, “trop enfant” par les internautes. On peut lire « Elle est plus plate que ton front birdy », « Faut la nourrir mon pote » ou encore « Envoie la en stage chez TK78, faut qu’elle mange un peu ».  
Pour autant, rien ne semble arrêter le jeune youtubeur qui finit par conclure « J’ai rencontré quelqu’un depuis et je ferai sûrement une vidéo avec elle dans pas très longtemps si vous explosez la barre de likes. »  Voyez par vous même.