Lundi 16 septembre, Marie Lopez, plus connue sous le nom d’EnjoyPhoenix, a pris la parole suite au lynchage public qu’elle a reçu sur les réseaux sociaux. Avec le hashtag #ÀTaMèreTuDiraisÇa?, la YouTubeuse dénonce le harcèlement et donne la parole à ceux qui en sont victimes.

Le 14 septembre, la YouTubeuse trash Gaëlle Garcia Diaz publiait une vidéo en compagnie d’EnjoyPhoenix sur sa chaîne YouTube. Dans cette vidéo intitulée Tchoin ou vérité, un remix de Gage ou Vérité, Marie Lopez a dû répondre à la question : « Quel est le YouTubeur qui te plaît le moins physiquement ? ». Ce à quoi elle a donné le nom de Seb la Frite, un YouTubeur aux 4,2 millions d’abonnés. Il n’en fallait pas plus pour engendrer une déferlante de haine envers le YouTubeuse beauté.

EnjoyPhoenix insultes reçues

Les insultes, pour la plupart des attaques physiques, sont très virulentes. Certains internautes n’hésitent d’ailleurs pas à inciter la jeune femme au suicide. Devant ce lynchage public, la YouTubeuse ainsi que son amie Lucie de My Better Self, une chaîne qui lutte contre les formatages et les diktats de la société, ont souhaité réagir. Marie a tout d’abord partagé les messages des internautes en story Instagram avant d’interroger son public :

« Qu’est-ce qu’il se serait passé si je n’avais pas été soutenue et entourée à la lecture de ces tweets ? Combien faut-il de drames pour que chacun prenne conscience du poids des mots ? »

My Better Self, qui s’était déjà engagée contre le body shaming avec le #OnVeutDuVrai, a également pris la parole sur le sujet en Instagram Story :

« Personne ne mérite ce niveau de violence, quels que soient les propos énoncés. […] On s’est dit avec Marie qu’on ne pouvait pas laisser passer un tel niveau de violence. »

À travers l’expérience de Marie Lopez, les deux jeunes femmes ont lancé le hashtag #ÀTaMèreTuDiraisÇa? pour pointer du doigt le harcèlement présent sur les réseaux sociaux. Elles incitent ainsi toutes les personnes à se poser les bonnes questions avant de commenter des posts, notamment : « Comment tu te sentirais si on adressait ce message à ta mère ? ».

EnjoyPhoenix #ATaMereTuDiraisCa lutte contre le harcèlement

Elles invitent également toutes les personnes qui ont pu connaître du cyber-harcèlement à partager leur expérience grâce au hashtag.

EnjoyPhoenix #ATaMereTuDiraisCa lutte contre le harcèlement